Dernière minute
  • RENFORCEMENT DES CONTROLES DOUANIERS (départs et arrivées).

À voir



La cathédrale Saint Gatien : Pour bâtir l’édifice actuel, qui succède à quatre églises élevées au même emplacement, il fallut près de quatre siècles (de 1170 à 1547) ! Les tours conjuguent le roman de leur base avec du gothique pour l’une et du Renaissance pour l’autre dans leur partie supérieure. À l’intérieur, splendide verrière composée de quinze vitraux datant des XIIIe, XIVe et XVe siècles.



La rue Colbert : elle suit le tracé de l’ancien axe principal est-ouest de la cité gallo-romaine. Sur son parcours, vous verrez quelques belles maisons à colombages (XVe et XVIe siècles). Ne pas hésiter à s’engager dans les rues adjacentes : ancienne hostellerie des XVe et XVIe siècles.

La place Plumereau : le cœur du vieux Tours ! Toutefois, ce n’est que dans la seconde moitié du XIXe siècle que l’endroit est devenu place. Dès les premiers rayons de soleil, les cafés offrent leurs terrasses aux flâneurs et il fait bon s’y asseoir pour mieux contempler les façades. En son centre, un petit cimetière fut découvert dans les années 1970, ainsi que des morceaux de fondation gallo-romaine.



La Basilique Saint Martin : De la basilique médiévale (XIe-XIIIe siècle) ne subsistent que la tour Charlemagne et la tour de l’Horloge, sur la rue des Halles. La basilique actuelle, édifiée au XIXe siècle  abrite le tombeau de saint Martin. Surtout ne pas manquer la visite du cloître, construit au début du XVIe siècle.

Edeis

Réalisation : Agence Multimedia Otidea